COMBES (É.)


COMBES (É.)
COMBES (É.)

COMBES ÉMILE (1835-1921)

Les élections de 1902 sont un triomphe du parti radical; vers la droite, un nombre croissant de petits-bourgeois grossissent les rangs des républicains modérés mais anticléricaux. Waldeck-Rousseau, président du Conseil démissionnaire en juin 1902, désigne au président Loubet son successeur, Combes, le radical anticlérical, président de la commission chargée de rapporter la loi sur les associations au Sénat. Combes a soixante-six ans. Ancien séminariste, devenu professeur de philosophie, il avait fait carrière comme médecin. Homme politique, il avait gravi tous les échelons, de conseiller municipal à sénateur, avant d’être ministre de l’Instruction publique et des Cultes dans le cabinet Bourgeois en 1895. Le parti radical est au pouvoir. La majorité du bloc républicain s’exprime par le cabinet responsable devant la Chambre, mais aussi par ses représentants à travers une délégation des gauches, sorte de gouvernement parallèle dont le socialiste Jaurès est l’élément moteur. Combes va alors manifester une remarquable activité et un non moins remarquable sens de l’efficacité. Ce farouche anticlérical voulait dépasser la morale laïque pour atteindre à une loi spirituelle à la manière de Michelet. La loi de contrôle de 1901, sur les associations, devient, entre ses mains, une loi d’exclusion. Toute interprétation favorable de la loi est bannie. Toutes les congrégations non autorisées sont dissoutes par un vote «bloqué» sans examen préalable. Puis Combes s’attaque à l’enseignement et aux congréganistes autorisés à titre individuel. Tout enseignement est interdit à tout membre d’une congrégation, même autorisée. En juillet 1904, plus de deux mille écoles sont fermées. Fin 1921 un conflit s’élève avec le Saint-Siège, suite de querelles où l’on voit tour à tour le président du Conseil nommer des évêques auxquels le pape refuse l’investiture canonique, tandis qu’il en convoque d’autres auxquels Combes interdit d’obtempérer. Jaurès s’étant procuré une circulaire confidentielle du pape aux gouvernements catholiques qui se plaignaient d’avoir été offensés par la visite du président de la République française au roi d’Italie, usurpateur des États de l’Église, la publication de ce document dans L’Humanité force la main au Quai d’Orsay, et l’ambassadeur français auprès du Saint-Siège est rappelé en mai 1904. Un projet de loi proposant la séparation de l’Église et de l’État est déposé, mais Combes tombe en janvier 1905. La majorité parlementaire est devenue très mince. L’activité militante et tracassière du «petit père Combes» a fini par indisposer. Aux yeux de certains, le combisme rappelle l’Empire autoritaire et policier. Après l’institution des délégués chargés de surveiller les sentiments républicains des habitants des communes, on avait appris que le gouvernement se faisait communiquer des fiches sur lesquelles était porté le zèle républicain des fonctionnaires, et en particulier de l’armée. Le cabinet se retire le 19 janvier 1905. Combes retrouve alors son siège de sénateur, qu’il ne quitte que pour entrer dans un cabinet présidé par Briand en 1915.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • COMBES (L.) — COMBES LOUIS (1754 1818) Fils d’un maître menuisier de Bordeaux, Louis Combes travaille d’abord chez l’architecte voyer de cette ville R. F. Bonfin, avant de gagner Paris où R. Mique et Peyre le Jeune l’accueillent dans leur atelier. Premier prix …   Encyclopédie Universelle

  • Combes — may refer to: Combes, Texas Combes, Switzerland Émile Combes, French statesman and one of the originator s of the concept of Separation of Church and State Laura Combes, a female bodybuilder Combes, a commune of the Hérault département, in France …   Wikipedia

  • Combes — Combes …   Wikipedia Español

  • Combes — Combes, TX U.S. town in Texas Population (2000): 2553 Housing Units (2000): 1039 Land area (2000): 2.467694 sq. miles (6.391298 sq. km) Water area (2000): 0.013849 sq. miles (0.035870 sq. km) Total area (2000): 2.481543 sq. miles (6.427168 sq.… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Combes, TX — U.S. town in Texas Population (2000): 2553 Housing Units (2000): 1039 Land area (2000): 2.467694 sq. miles (6.391298 sq. km) Water area (2000): 0.013849 sq. miles (0.035870 sq. km) Total area (2000): 2.481543 sq. miles (6.427168 sq. km) FIPS code …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • combés — (Cf. cat. combés, port. convés). 1. m. Espacio descubierto, ámbito. 2. Mar. Espacio en la cubierta superior desde el palo mayor hasta el castillo de proa …   Diccionario de la lengua española

  • Combes — (spr. Kongb), geb. 1789 in Feurs bei Lyon, trat jung in Kriegsdienste u. wurde 1812 Offizier bei der alten Garde, machte als solcher den Feldzug in Rußland u. 1813 als Adjutant eines Infanterieregiments die Feldzüge 1813 u. 14 in Deutschland u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Combes [1] — Combes (franz., spr. kongb ), Scheidetäler, s. Komben …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Combes [2] — Combes (spr. kongb ), 1) François, franz. Geschichtschreiber, geb. 27. Sept. 1816 in Albi, gest. 7. Febr. 1890 in Bordeaux, ward 1844 Professor der Geschichte am Kollegium in Pamiers, 1828 am Collège Stanislas und 1853 am Lycée Bonaparte in Paris …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Combes — (frz., spr. kongb), s. Kombentäler …   Kleines Konversations-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.